12
jui

Un weekend aux Ardentes : Jour 3

C'est juste une bonne dose de musique, des applaudissements, et de jolies découvertes. La programmation est variée, du rock sautillant mêlé à des groupes méconnus. 

La journée du samedi s'est ouverte sur un groupe belge pop rock à découvrir: Balthazar. De très belles sessions live, les groupes belges ont la côte et la pêche! 

Je vous laisse découvrir une partie de leur talent avec une vidéo acoustique, même s'il n'y a rien de mieux que de découvrir du rock en live. Du rock pas du tout cliché, et qui séduit dès la première écoute, je suis conquise et vous?

Pour écouter d'autres morceaux : leur myspace ici

L'après midi aux ardentes donne lieu à quelques expérimentations, pour ceux qui connaissent les Hoquets, c'est surtout grâce à leur clip "les couques de Dinant" oui, vous avez bien lu, une spécialité locale à nouveau. Un concert tout aussi expérimental, avec des instruments créés sur mesure et un chanteur bien agité. Pour les amateurs de décalés c'est une expérience à ne pas manquer. A l'autre bout des Ardentes, se produisait Carl Barat, le leader des Libertines et des Dirty Pretty Things, un tout autre genre musical, fort de son expérience et de la popularité de ses deux groupes, il a charmé le public des Ardentes, même s'il manquait un je ne sais quoi pour rendre le show parfait.

img_1183.jpgDes découvertes mais aussi des groupes qui se sont déjà produits en Belgique (les Subways ont enflammé le Botanique lors de leur passage), et aussi aux Ardentes (2009). Un groupe qui a déjà trouvé ses aises sur la Mainstage des Ardentes. Cela a été le cas avec The Subways, une petite foule compacte s'est amassée pour bouger sur le rock très animé des Subways, un rock bien rôdé et des morceaux accrocheurs qu'il est facile de chanter à tue tête. Un dernier titre "It's a party" téléchargeable gratuitement en ligne sur leur site officiel.

 

 

 

img_1187.jpg 

 

 

 

 

 

 

 

Photos: © Dominique Houcmant | goldo

Pour cette journée, il fallait marcher très vite ou choisir son camp: Kate Nash ou les Bikinians, ou opter comme moi pour la moitié de chaque concert. Première demi heure : Kate Nash. La chanteuse anglaise au look improbable est à mille lieues des tubes qu'on a pu entendre à la radio, une voix plus grave, plus rauque, et des changements d'accords. Même "Foundations" est méconnaissable.

Je file voir les Bikinians, je cherche les frères Lontie, mais l'un d'eux s'est jeté dans la foule, il est porté par des dizaines de petites mains et interprète son morceau tout à fait à l'aise dans les airs. Un autre groupe belge à surveiller de près, filez écouter Follow the d.o.t.s si ce n'est pas déjà fait, vous n'allez pas être déçus!

La journée continue et n'est pas prête de se terminer, Asian Dub Foundation a enflammé le HF6. Un très bon live, qui a fait bougé les foules et a créé de bons pogos, avec "History of Now" leur dernier opus. Un groupe qui va plaire à ceux qui aiment faire la fête mais pas seulement, le groupe est actif et parle de sujets sérieux comme l'immigration, et ça pour des clubbers c'est assez rare, à écouter!

ard87.jpgard83.jpg

aur5.jpgard25.jpg 

photos Etienne

Pour la suite de la soirée, j'ai eu l'aide de Christelle Nyarwaya qui a été mes yeux et mes oreilles, et qui a pris attentivement note de tout. Le show de Snoop Dogg, qui fait toujours recette mais qui a du mal avec la ponctualité. Un live qui n'est pas transcendant, mais il a la notoriété et un public conciliant qui a grandi avec ses tubes, et qui obéit sans broncher à ses "When I say yeah you say yeah". Il a repris "P.i.m.p." de 50cents, une autre pointure du Rap US.

La soirée se veut plus électro, avec Sexy Sushi, un autre groupe complètement déjanté! Je vous laisse découvrir l'ampleur du phénomène avec une vidéo de "Marin" "Tu dégages" , un groupe provocateur mais qui sait solliciter les foules! Rebeka, la chanteuse à tendance exhibitionniste se jette dans la foule et c'est à qui l'approchera de plus près. Un groupe qui n'a pas peur de perdre le contrôle et qui sait transmettre sa folie au public. 

img_2043-1.jpg

 

 

 

 

 

© Dominique Houcmant | Goldo

Sans oublier une figure belge qui a son pesant aux Ardentes: Arno. Il a l'habitude de la scène, et ça se sent. Un classique.

Enfin, une autre tête d'affiche: Kele, membre du groupe Bloc Party. Il a interprété un medley des tubes de son groupe Bloc Party: "One more chance" "The prayer" "This modern love" ou encore "Flux". C'est grâce à sa percée solo, qu'on comprend toute l'influence de Kele sur le groupe, et combien il porte l'identité de Bloc party. A ne pas rater si vous êtes fan du groupe et à écouter de toute urgence si vous ne connaissez pas. 

Les photos viennent d'Etienne (le funambule) et du site officiel des Ardentes, profil Goldo.

17:46 Écrit par Aurélie Vothi dans Les Ardentes | Lien permanent | Commentaires (1) | |  Facebook |