esperanzah,bomba,estereo,floreffePar un vendredi bien tristounet, Esperanzah prenait ses quartiers à l’abbaye de Floreffe, et le blog des festivals était bien évidemment présent pour l’évènement. Sous une petite bruine, légère mais persistante, j’arrive donc pendant le concert d’Amsterdam Klezmer Band, qui fait déjà bouger la scène côté Jardin. En cette première après-midi, la grande foule n’est pas encore au rendez-vous, mais ceux qui sont là ont bien fait de venir voir ce groupe ma foi fort sympathique et entraînant à souhait. Je regrette mes errements à la recherche du parking de presse (qui se trouvait en réalité tellement près de l’entrée que je n’y ai d’abord pas cru…), car le concert prend très vite fin et me laisse quelque peu en manque ! Pour ceux qui ont la chance d’aller faire un tour au Sziget Festival, ne manquez pas cette petite perle, qui s’y produira le 11 à la Roma Tent.

esperanzah,bomba,estereo,floreffe


esperanzah,bomba,estereo,floreffeesperanzah,bomba,estereo,floreffeesperanzah,bomba,estereo,floreffe



















J’ai ensuite un peu de temps pour déambuler dans le souk, la place au possible et m’imprégner de l’ambiance totalement décontractée d’Esperanzah! et de faire quelques photos pour le plaisir. C’est qu’à Esperanzah!, il y a des choses à voir, à découvrir et à expérimenter dans tous les coins. C’est ainsi qu’en remontant vers les jardins, j’aperçois un monocycliste téméraire, juché sur un engin démesuré et arpentant la route quelque peu défoncée… Le temps d’attraper l’appareil, ce qui devait arriver arriva ! Roue coincée et joli vol plané vers l’avant… Pas d’inquiétude, il s’en est sorti sans dommages !

esperanzah,bomba,estereo,floreffeesperanzah,bomba,estereo,floreffe

Il est ensuite temps de me diriger vers la scène côté cour pour les colombiens de Bomba Estereo. C’est là qu’on voit que le terme « musique du monde » ou « world music » est quelque peu dépassé par la diversité des genres… Bomba Estereo est un peu à la Colombie ce que la techno musette est à la chanson française. Non, j’exagère. Enfin, bref… prenez une musique populaire un brin ringarde (mais pas trop), ajoutez-y des gros beats électros et étalez une couche de hip-hop par-dessus. Vous obtiendrez un truc… qui fait bouger les foules ! Vous l’aurez compris, je n’ai pas été particulièrement séduit par la belle Li Saumet, qui dégage pourtant une énergie assez impressionnante.

esperanzah,bomba,estereo,floreffe

esperanzah,bomba,estereo,floreffeesperanzah,bomba,estereo,floreffe



















Tant pis, Sharon Jones & The Dap-Kings reposeraient mes oreilles, et j’allais pouvoir m’éclater sur Parov Stelar Band… Du moins, c’est ce que je pensais.
Car avant cela, mon estomac criant famine, je décide de me diriger vers le souk afin de me sustenter. Après maintes hésitations et tergiversation, je jette mon dévolu sur le stand de nourriture tibétaine, et je commande le maxi-pack à 6€ avec l’assortiment total. Je me fais servir, je paie, on me rend la monnaie, mais c’est alors que la madame qui était en train de remettre de l’essence dans un chauffe-plat fait un faux mouvement et en renverse un peu partout sur la nappe en toile cirée. Le tout prend feu, et comme j’étais tout près de la table, en train de tenter de gérer mon plat, mon appareil photo, ma fourchette et le reste, voila que ma chemise synthétique prend feu ! Fort heureusement, je parviens à maîtriser l’incendie avant de me transformer en torche humaine, mais pour ma chemise, c’est trop tard, la messe est dite. Bon, à la fois, c’était une chemise à 15€ qui avait 2 ans, donc le repas gratuit compense la perte financière, et la gentille madame, infiniment désolée, propose même de me donner son T-Shirt, mais elle fait 1,60m les bras levés, alors que j’en mesure 1,96… Les choses ne sont pas très bien engagées. N’ayant pas prévu de m’immoler par le feu, je n’avais pas emporté d’affaires de rechange, et n’ayant pas trop envie de passer la soirée en pull ou torse nu sous la pluie, je décide de plier bagage. Bon, … Sharon Jones, Parov Stelar et Professor, ce sera pour une autre fois !

Suite à cet abandon sur incendie moteur, je vous laisse avec quelques photos du public très familial d'Esperanzah en ce vendredi !

esperanzah,bomba,estereo,floreffeesperanzah,bomba,estereo,floreffe













esperanzah,bomba,estereo,floreffeesperanzah,bomba,estereo,floreffe













esperanzah,bomba,estereo,floreffeesperanzah,bomba,estereo,floreffe













esperanzah,bomba,estereo,floreffeesperanzah,bomba,estereo,floreffe













Photos : Stany Massart

13:34 Écrit par Stany Massart dans Articles, Esperanzah!, Festivals | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook |