168940_10150098791923826_8298733825_6166056_2518289_n.jpgAu départ, je ne comptais pas aller voir ce groupe mais j'ai bien fait d'y aller ! Le groupe belge nous a offert un spectacle digne des plus grands de la scène rock-electro. Décorée de triangles et de pyramides en néon tel les Daft Punk l'aurait fait. SQuand le groupe commence son set sous la Pyramid Marquee, le public est déjà survolté et prêt à en découdre. Le concert prend une intensité exceptionnelle et les pogos se lancent et sont à la hauteur des espérances du public en folie qui sait pertinnement que tout ceci n'est qu'un échauffement pour le concert d'après : les Subs !

13:37 Écrit par Gregg Leleux dans Articles, En direct, Festivals, Rock Werchter | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook |

Arctic+Monkeys.jpgLe groupe vient cette année à Rock Werchter avec de nouvelles choses à défendre : une nouvelle sonorité qu'ils ont pris avec leurs derniers albums. Je ne connaissais que le premier album et je l'aimais bien, les 3 autres par contre ... je ne peux pas en dire autant. Ce que j'adorais dans le premier album, c'était son "état brut", comme si l'album avait été enregistré dans la cave ou le garage où ils répétaient. En plus, un titre d'album comme Whatever people say I am, that's what I'm not, on attendrait du lourd tout du long de leur carrière ... Mais donc voilà pour faire court, je n'apprécie pas autant les 3 derniers albums que leur premier. En ce qui concerne le live et les morceaux du 1er album qu'ils ont joué ici à Werchter, mission accomplie.

12:31 Écrit par Gregg Leleux dans Articles, En direct, Festivals, Rock Werchter | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook |

triggerfinger_730x362.jpg

Le groupe anversois a mis le feu à la plaine de Werchter en moins de temps qu'il n'en faut pour le dire. Ruben Block et ses acolytes nous ont offert un show pas croyable, une présence scénique indéniable pour tous les membres du groupe et un jeu de scène du chanteur-guitariste à faire pâlir. Ruben Block, dont le charisme est inébranlable, se trémousse sur scène et nous fait, par son jeu de scène et sa voix unique, vibrer et entrer en communion avec lui. Je dois avouer que je ne connaissais le groupe que de nom et de photos que j'avais vu ça et là, mais le spectacle qu'ils ont fourni aujourd'hui est absolument unique.

Voici un groupe que je conseille vivement à tous les fans de hard-rock classique et de blues-rock.

17:57 Écrit par Gregg Leleux dans Articles, En direct, Festivals, Rock Werchter | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook |

Beady-Eye-David-Baird-0551.jpgPour ceux qui ne le savent pas, Beady Eye est en fait Oasis sans Noel Gallagher, guitariste et frère de Liam, le chanteur. Le groupe s'est "formé" suite aux événements de Rock en Seine, le 28 août 2009. Liam s'était confié, lors de la sortie de l'album Different gear still speeding aux journalistes du magasine Rolling Stone. Pour lui, l'ambiance et l'esprit de travail du groupe n'avait pas changé d'un poil entre avant et après les adieux de Noel. Une chose est sûre pour moi : ils ne devraient pas renié ce qu'ils ont fait avant Beady Eye. J'avais lu une critique de leur concert à l'AB le 22 mars dernier où le journaliste écrivait que le groupe servait le minimum salarial : ils jouent les titres de l'album et puis basta. C'est exactement ce qu'ils ont fait ici aussi : A peine 2 mots toutes les 3 ou 4 chansons, des "Thank you" qui sortent comme des "Fuck you", un style propre à Liam Gallagher mais qui n'est en soi pas très plaisant à recevoir. Tout ce qu'on m'avait dit s'est avéré, je n'ai donc pas de quoi être déçu. Quoique ...

13:56 Écrit par Gregg Leleux dans Articles, En direct, Festivals, Rock Werchter | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook |

The+Hives+Unbenannt1.jpgCommençons par les suédois de The Hives : une membrane d'ampli guitare pétée, un chanteur survolté, 5 lettres blanches à l'arrière de la scène, ça c'est les Hives ! Je voulais entendre leur "Walk idiot walk", j'y ai eu droit mais je me suis aussi rendu compte que tous leurs morceaux sont en fait purement et simplement identiques au niveau de la rythmique, des arrangements et des tons utilisés ... Pour simplifier : si tu aimes un morceau des Hives, tu aimeras tous leurs morceaux ! Par contre pas sûr que je pourrais à nouveau écouter une heure d'affilés ces énergumènes !

 

 

aloblaccbilliejeancover.jpgAloe Blacc maintenant ! Tout d'abord, je suis arrivé un peu à l'arrache au concert car ... ben voilà les horaires du festival sont pas top. Aloe Blacc jouait sous la Pyramid Marquee, la scène couverte de Werchter et heureusement pour lui car on a eu droit à de la pluie ! Un grand bonhomme qui, accompagné de musiciens soul de génie, nous a offert un concert où la qualité du son était presque irréprochable ! Un grand concert et un artiste à voir (ou revoir) en live dès que vous en avez l'occasion.

 

 

josh homme.JPGJosh Homme, le frontman du groupe, est un showman ! Le groupe débute son concert sur la Mainstage alors que la plaine est noire de monde et que le soleil vient de se coucher. J'avais déjà vu Homme en concert avec les Them Crooked Vultures (supergroupe qu'il avait formé avec John Paul Jones -encore lui !- et Dave Grohl). La photo ci-contre a d'ailleurs été prise lors du concert des TCV où j'étais présent. D'ailleurs, sur base qu'ils avaient déjà travaillé ensemble, j'aurais espéré que John Paul Jones rejoigne son acolyte sur scène pour un morceau ou l'autre mais ce ne fut point le cas hélas. Le concert était dans l'ensemble une bonne réussite pour le groupe. Petite anecdote : Lors de ce concert-ci, Homme a dit qu'il ne buvait plus depuis longtemps, hors lorsque je l'ai vu avec les TCV en janvier 2010, il avait quasiment siffler une bouteille de Grey Goose, la célèbre vodka. Les gens changent probablement ;)

 

linkin-park.jpgA la base, Linkin Park ne tentait pas plus que ça comme concert ... et j'avais raison ! Là où les autres groupes n'utilisent pas les écrans latéraux de la scène pour leurs cinématiques, Linkin Park s'en sont servis et par conséquent, les gens -comme moi- éloignés de la scène ne voyaient absolument plus rien ! Les écrans mélangeaient de vagues silhouettes des musiciens avec un film noir et blanc pseudo psyché pseudo émo ce qui rendait le tout plutôt décevant. Voir des gens se trémousser au très loin sur une scène n'a rien de vraiment captivant.

13:36 Écrit par Gregg Leleux dans Articles, En direct, Festivals, Rock Werchter | Lien permanent | Commentaires (2) | |  Facebook |

seasick_truck_2.jpg

Et voilà le premier concert de mon festi qui débute ! Seasick Steve arrive sur scène, s'assied sur sa chaise fétiche (il la prend toujours en tournée) et prend son one string diddley bow. Un diddley bow est un instrument assez spécial qui ressemble fortement à une steel guitar. A la fin de son premier morceau, il invite un musicien à le rejoindre sur scène, ce bassiste, en l'occurrence, n'est que John Paul Jones, le célèbre membre de Led Zeppelin et de Them Crooked Vultures. Accompagnés du batteur de Seasick, ils enchaînent les morceau des différents albums du californien qui met la foule dans une transe bluesesque ! 

Alors que le concert devient réellement magique, Steve décide de descendre dans la foule pour trouver une jolie jeune fille. Il trouve Astrid, une jeune limbourgeoise et la fait monter sur scène. De retour sur la Mainstage, Astrid s'assied juste à côté du bluesman. Intimidée, elle le devient encore plus quand Seasick Steve entame son morceau Walking man qu'il chante dans les yeux de la jeune femme. A la fin du morceau, le public est en liesse et la jeune fille fait un énorme câlin à Seasick Steve avant de s'effacer pour regarder la fin du concert dans les coulisses. Si j'avais été à sa place j'en aurais profité pour faire un énorme câlin à John Paul Jones aussi.

Le concert se finit sous des tonnerres d'applaudissement et les 3 musiciens (Seasick Steve, John Paul Jones et le batteur) saluent la foule de manière très sobre et humble comme on en attendait pas moins de ces très grands bonhommes de la musique anglaise et américaine.

John_Paul_Jones.jpg

11:54 Écrit par Gregg Leleux dans Articles, En direct, Festivals, Rock Werchter | Lien permanent | Commentaires (2) | |  Facebook |

87720767Rock-Werchter-2011.jpgEt voilà que le festival commence ! Je suis arrivé ce matin à 11h à Leuven et là, une foule de jeunes, sacs aux dos et tentes sous le bras prenant les bus de De Lijn direction Werchter. Pour ceux qui ne connaissent pas, Werchter est un petit village au milieu du Brabant Flamand entre Leuven et Haacht, toutes deux grandes villes brassicoles (Stella Artois et Primus -faut-il le préciser-). Ce village d'à peine 3000 habitants s'anime 4 jours par an quand le festival prend place. Selon les chiffres que je détiens, c'est pas moins de 100 000 personnes qui passeront par la plaine cet année. On verra ça !

Maintenant les prochains concerts qui arrivent sont, dans l'ordre, Seasick Steve, the Hives, Aloe Blacc, Queens of the Stone Age, -petite pause repas-, Beady Eye et pour finir les Chemical Brothers !

A plus tard pour la suite des concerts :)

14:20 Écrit par Gregg Leleux dans Articles, En direct, Festivals, Rock Werchter | Lien permanent | Commentaires (1) | |  Facebook |

260020_10150239644678881_27027018880_7474782_380596_n.jpg

Avant tout, petit mot d'explication sur ce qui c'est passé dans la journée du 25 : Alors que j'allais chercher mon bracelet d'accès du jour pour le festival, je vois une affichette sur les grilles des caisses : Ozzy Osbourne ne sera pas des nôtres cette année car il souffre d'une grave laryngite. -Je lui souhaite par la même occasion un prompt rétablissement- De ce fait nous avons eu droit à un chamboulement de l'horaire et un ajout d'un groupe belge, à savoir le meilleur groupe de métal belge, les Channel Zero. Je ne les connaissais n'y d'Eve n'y d'Adam mais je peux vous dire que sur l'heure de concert qu'ils ont donné il y a eu le nombre record de crowd surf ! Je ne me suis pas amusé à compter mais je suis sûr et certain qu'on a dépasser les 40 voir même les 50 "surfeurs de foule" ! Je n'ai pas forcément aimé leur musique ni même certains de leurs messages mais ils ont eu leur succès à travers la foule donc pourquoi ne vous feriez-vous pas votre avis vous-même :) Channel Zero groupe de métal blanc bleu belge !

 

Dans la foulée, les organisateurs ont demandé à Judas Priest de nous offrir un concert de 2h pleines.

2109.jpgJudas Priest ! Pour ceux qui ne le savent pas, si aujourd'hui les hard-rockers et les fan de heavy metal portent du cuir avec des clous, c'est dû à Judas Priest et plus précisément au chanteur Rob Halford ! C'est en fouinant et chinant dans les boutiques gays et lesbiens à travers l'Angleterre qu'il s'est approprié ce look.

De ce fait maintenant il est obligé de pousser ce look à l'extrème (cfr photo) aujourd'hui pour se démarquer des autres afficionados du cuir et des clous. 

Assez parlé couture, parlons musique ! Le concert commencent à 22h50 sur du Black Sabbath ! Judas Priest décide d'utiliser le célèbrissime War pigs d'Ozzy pour, à leur manière, lui montrer qu'ils lui souhaitent de se rétablir au plus vite. Alors que War pigs joue, un rideau s'élève à l'avant de la scène et l'on y lit "Epitaph", nom de la tournée actuelle du groupe. Après les 7 minutes 58 secondes que dure la chanson du Sabbath, le riff de Glenn Tipton nous saute aux oreilles suivi de la batterie de Scott Travis et BANG le rideau tombe et l'on découvre la Mainstage, rapiécée et couverte de chaines dans tous les sens. De chaque côté de la scènes les backstages ont été agrandis et bien sûr cachés du public ce qui permet à Halford d'aller changer de tenue entre chaque chanson.

260056_10150239802088881_27027018880_7476971_6679908_n.jpg

Je ne serais hélas pas vous en dire beaucoup plus car au bout d'une demi heure de concert, alors que j'étais au premier rang, je me suis fait un tour de rein assez violent et suis rentré au camping m'étirer ... Triste façon de finir un festival me direz-vous mais ne vous en faites pas, je reviendrai à Werchter en pleine forme pour vous commenter tout ce qui se passera dans le festival brabançon ! D'ici-là, keep on rockin' guys and see you in Werchter !

18:56 Écrit par Gregg Leleux dans Articles, En direct, Festivals, Graspop Metal Meeting | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook |

600full-david-coverdale.jpg

Le groupe de David Coverdale nous a offert un grand show, ils nous ont fait voyager à travers les différents albums. Un de leurs meilleurs show aux dires de mon voisin lors du concert, un français quinqua qui les voyait pour la 12ème fois ! Les solos étaient simplement parfaits une mise en scène digne de leur trempe ... un excellent show. Je ne peux que vous conseiller d'écouter la tracklist ci-dessous car c'est pour moi le must que le groupe puisse faire !

268999_10150239743888881_27027018880_7476223_6392084_n.jpgTracklist

Best years

Give me all your love

Love ain't no stranger

Is this love

Steal your heart away

Forevermore

Love will set you free

Fool for your loving

Here I go again

Still of the night

17:57 Écrit par Gregg Leleux dans Articles, En direct, Festivals, Graspop Metal Meeting | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook |

263778_10150239593093881_27027018880_7474336_2028102_n.jpg
Si un ami ne m'avait pas dit que BLS était en fait le groupe du grand Zakk Wylde, je ne pense pas que j'aurais été à ce concert. Pour ceux qui ne le connaissent pas, Zakk Wylde a débuté sa carrière en tant que, excusé du peu, guitariste soliste de Ozzy Osbourne dans les années '80. 

Le concert maintenant : une TUERIE ! Dès le début, Zakk Wylde se fait remarqué en arrivant sur scène avec un chapeau de chef indien. Ça, rajouté au fait que des cranes évidés pendaient à son micro et qu'une croix qu'on pense tout droit sortie d'une église sataniste trône fièrement devant la batterie, le décor était plus que planté. Le groupe se produisait sur la Mainstage et, alors que la pluie battait son plein, le son était lourd et efficace. Une puissance de frappe incroyable, que ce soit de la part de n'importe lequel des musiciens de la formation et un public conquis à leur cause a fait de ce concert un excellent moment passé sur le site du GMM. 

Encore un groupe à écouter pour tout ceux qui aiment le gros son !

17:14 Écrit par Gregg Leleux dans Articles, En direct, Festivals, Graspop Metal Meeting | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook |