08
jui

Les ardentes Jour 1 : Lilly Wood & the Prick, BRAIDS, AYO, Selah Sue, Herman Dune, Cocoon, Stromae, Kelis

La liste est longue pour cette ouverture de festivals, pas une minute pour se prélasser au soleil car les groupes se suivent (ce qui n'est pas déplaisant et qui évite d'écourter un bon concert au profit d'un autre, merci les Ardentes pour l'arrangement technique) 

selah sue, BRAIDS, Ayo, herman dune, lilly wood & the prick, live, les ardentes, Parlons surtout musique car l'affiche des Ardentes a de quoi faire pâlir les plus grands festivals belges et glanent quelques 60 000 festivaliers attendus cette année. J'ai pour ma part eu un petit coup de coeur pour le myspace de Braids, le quatuor de Montréal, autant les mélodies de "Native speaker" sont agréables, autant le live m'a laissé une sensation d'inachevé, une chanteuse assez timide qui a le regard ailleurs (bon pour les quelques rescapés qui y ont assisté, c'est compréhensible) bredouillant en français (au Canada il me semblait qu'on parlait français pourtant?) des petits problèmes techniques désastreux pour les oreilles et un manque de présence sur scène, ça peut sembler dur mais ce qui est d'autant plus étonnant c'est que j'ai vraiment pris plaisir à écouter l'album, que les mélodies étaient là, la voix claire presque crystaline. C'est peut-être bien le HF6 qui n'était pas encore bien réveillé ou bien ce sont simplement des débuts timides sur scène qui vont s'améliorer avec le temps?

selah sue, BRAIDS, Ayo, herman dune, lilly wood & the prick, live, les ardentes, Sur l'open Air, Lilly Wood and the Prick est attendu et c'est une réelle surprise, car ce groupe français est très à l'aise sur scène, Nili sait mener son public, et le sortir de sa torpeur, même si elle use de ses charmes et de sa voix suave, c'est pour mieux entraîner la foule qui s'amasse gentillement sur la plaine. Les jolis morceaux s'enchaînent avec une très très bonne reprise de Santogold "L.E.S. artistes" je regrette juste l'absence de "Hey it's ok" qui est une de mes préférées et qui aurait été vraiment agréable sur scène, les autres morceaux sont interprétés à merveille ("Water ran" "This is a love song"). Un très bon live! 

selah sue,braids,ayo,herman dune,lilly wood & the prick,live,les ardentesToujours sur l'open air, Herman Dune, que je ne connaissais que trop peu, pour moi c'est la brillante "Tell something I don't know" ou encore "My home is nowhere without you" et un bon jeu de guitare qui me fait penser à une guitare manouche et un folk américain de bon cru, il a défendu Strange Moosic (2010) leur dernier album en remerciant son public de "Gracias, Thank you, Merci!". Ce n'est pas la première fois qu'Herman Dune se produit aux Ardentes, son groupe et lui sont venus il y a deux ans, depuis un renouveau et pour le public des ardentes un concert qui se termine sur un nouveau morceau, tout ce qu'on peut demander en somme!

 

 

14:51 Écrit par Aurélie Vothi dans Les Ardentes | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.