02
jui

The Subs - Live @ Rock Werchter

207295_10150222893368126_51884228125_8385785_3421950_n.jpg

Le tryo gantois des Subs bénéficie déjà d'un énorme capital sympathie à Werchter alors je vous laisse imaginer l'ambiance qu'il y avait quand les musiciens sont arrivés sur scène, l'un vêtu d'une toge blanche, le second d'une toge noire et le 3ème habillé d'un pull et d'un jeans noir d'un côté et blanc de l'autre.

Les musiciens se mettent en place, le "blanc" enfile la sangle de sa keytar, le "noir" celle d'une sorte de boite à rythmes faite maison, couverte d'une trentaine de gros boutons qu'il frappe du poing pour donner les basses du premier morceau.

Le concert est réellement du feu de Dieu, les musiciens, peinturlurés de blanc et de noir sautent dans tous les sens alors que le public fait de même. Le groupe a réellement donné là, un de leurs meilleurs concerts. 

A mi-concert, alors que le "blanc" avait déjà escaladé les échafaudages longeant la scène, on ne pensait pas qu'il puisse faire pire/mieux dans le sens de la participation du public mais il a tout de même décidé de se jeter dans la foule avec une bouteille d'Absolut Vodka bien fraîche. Je tiens à dire que ça faisait du bien de boire un coup pendant un tel show. Par ailleurs, le fait de se faire offrir de l'alcool ou ne fut-ce que quelque chose par un artiste qu'on va voir en concert, ça c'est du pur bonheur et c'est un bon moyen pour un artiste de se faire apprécier.

Les Subs nous ont même -encore- offert une petite surprise de fin ! Alors qu'on ne pouvait rien espérer de plus de leur part, le fameux Party Harders, à qui l'ont doit le fameux duo (avec les Subs) The Pope of Dope, débarque sur scène et, grâce à des câbles, s'envole dans le Marquee et virvolte au dessus de nos têtes en chantant le fameux titre. Les Subs, l'accompagnant depuis la scène, descendent alors dans la fosse et invite une quinzaine de spectateurs à venir danser sur scène alors que l'autre Party Harders, déguisé en "Pope of Dope" genre de St-Nicolas déluré survole toujours le public au risque de perdre sa mitre.

Que dire de plus si ce n'est que ce concert fût réellement un très très très grand moment passé ici à Werchter !

popeofdope.jpg

14:13 Écrit par Gregg Leleux dans Articles, En direct, Festivals, Rock Werchter | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook |

Écrire un commentaire